Recherches

Projets numériques et ressources historiques autour de mes recherches sur le monde atlantique:

Autour du livre Rogue Revolutionaries

Mon livre Rogue Revolutionaries: The Fight for Legitimacy in the Greater Caribbean (UPenn Press, 2020) fait revivre un monde perdu et éphémère de radicalisme cosmopolite à travers les histoires d’hommes qui ont fomenté des révolutions et tenté de créer leurs propres pays indépendants.

Full Description, Table of Contents, and More

Ce compagnon numérique peut intéresser ceux qui souhaitent en savoir plus sur comment les révolutions française, américaine, haïtienne et hispano-américaine se sont influencées mutuellement.

J’ai aussi créé un guide des archives utilisées pour le livre, en particulier celles qui possèdent de nombreuses ressources en ligne. Trouvez içi quelques sources originales tirées du livre.

Odyssées haïtienne

Carte de visite, Haitienne, c 1870. Ethnologisches Museum, Berlin

Si vous vous intéressez à Haïti, à la diaspora africaine, à l’histoire française, aux migrations, au genre et à l’histoire familiale, jetez un œil à cette Story MapJS. Elle suit la famille Granville et ses voyages à travers le XIXe siècle. Cette carte montre comment certaines personnes libres d’ascendance africaine ont navigué les frontières raciales et ont défié la suprématie blanche.

Paths Across Waters: West Indian and West African Stories in Tyne & Wear

J’ai crée un site web contenant des essais originaux et des sources sur l’histoire de ceux venant des Antilles et de l’Afrique de l’Ouest dans l’Angleterre, intitulée Paths Across Waters. Vous pouvez également suivre le projet sur Twitter #PathsWaters sur le passé multiculturel de villes comme Newcastle, North Shields et Sunderland.

West Indies Merchant Seamen’s Hostel, Newcastle, 1941

Liberté de mouvement

Je travaille actuellement sur une histoire des voyages internationaux dans l’Atlantique Nord (1770-1870). Ce projet examine les origines complexes du droit à la liberté de mouvement défini par la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations Unies: «Chacun a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de retourner dans son pays.» Et pourtant, personne ne remet en question aujourd’hui que les individus classés comme suspects, à savoir les criminels ou les terroristes, peuvent être limités ou même interdits de voyager librement.

En examinant les débats sur la protection diplomatique, la criminalisation du service dans les armées étrangères et les papiers d’identité (passeports), j’espère montrer comment la liberté de mouvement est devenue un terrain d’essai pour les idées sur la nationalité, la race et le sexe. Ce projet s’intéresse non seulement à comment les États ont essayé de contrôler la mobilité de leurs membres, mais aussi comment les individus ont résisté à ces lois.

Pour avoir une idée de mon nouveau projet, consultez mon article sur le blog des collections américaines de la British Library « Les périls de la protection diplomatique ».

Revue de la Société haïtienne d’histoire, de géographie et de géologie

Je participe à un projet numérique autour de la Revue de la Société Haïtienne d’Histoire, de Géographie et de GéologieCet indice vise à diffuser les travaux de savants haïtiens et maximiser l’impact de la recherche francophone sur Haïti.

Publications

  • « Protecting foreigners: the refugee crisis on the Belize – Yucatán border, 1847–1871 » forthcoming in Law and History Review. Cet article explore l’impact de la Guerre des Castes et l’arrivée de millers de refugiés sur le territoire britannique de Belize.
  • « A la croisée des révolutions et des lois: exilés napoléoniens aux Etats-Unis” in Les Français et les États-Unis, 1789-1815, ed. Tangi Villerbu, Presses Universitaires de Rennes, 2017: 55-67. Cet article examine l’impact d’anciens officiers napoléoniens sur la république des États-Unis.
  • “Des Français indignes de ce nom: rester français en Louisiane”  in Français? La nation en débat entre colonies et métropole, XVIe-XIXe siècle, ed. Cécile Vidal. Paris: EHESS, 2014: 187-208. Cet article démontre la fluidité de la citoyenneté et de la nationalité dans les décennies qui ont suivi l’achat de la Louisiane en 1803 et comment les gens ont tiré avantage de cette fluidité.
  • “The pen and the sword: print in the revolutionary Caribbean” in L’Atlantique révolutionnaire. Une perspective ibéro-américaine, eds. G. Entin, A.E. Gómez, F. Morelli, C. Thibaud. Paris: Perséides, 2013: 26-40.
  • “Les vagabonds de la république: les révolutionnaires européens aux Amériques” in Les empires  atlantiques des Lumières au libéralisme (1763-1865), eds. C. Thibaud, F. Morelli, and G. Verdo. Presses Universitaires de Rennes, 2009: 67-82

Des copies de mes articles sont disponibles sur demande ou via ResearchGate.